Système de construction traditionnel composé de madriers de bois lamellé-collé. Défini par une architecture très caractéristique et facilement reconnaissable, ce système constructif est typique des pays nordiques, mais s’adapte parfaitement aux climats plus chauds.

Considéré comme la quintessence de la construction en bois, fruit d’un savoir-faire et d’un style de vie, cette méthode constructive consiste à empiler des madriers (droits ou arrondis à l’extérieur) par un système d’emboitement formant des murs porteurs. Le bois, laissé apparent tant à l’extérieur comme à l’intérieur du bâtiment, offre une excellente isolation naturelle avec des propriétés de régulation hygrométrique et apporte chaleur et confort à ses habitants.

Le bois apporte l’intimité et la tranquillité de la nature dans l’habitat. Il influence la psyché de l’homme et réduit le stress, tout comme la nature.

Conçues, étudiées et analysées, les maisons sont usinées pièce par pièce en atelier, permettant la pré-installation des gaines électriques. L’assemblage sur place de l’ouvrage consiste en la simple union des pièces, à la manière d’un puzzle géant.

FONDATIONS

Une maison en bois empilé se construit généralement sur une dalle en béton, sur terre-plein ou sur vide sanitaire permettant une relevée de la construction de 20 cm au-dessus du niveau du terrain. Une bande d’arase périphérique empêche la remontée capillaire dans les murs.

LES MURS

Structure: le bois empilé est constitué d’un empilement de rondins (section ronde) ou de madriers (section carrée) massifs ou en bois lamellés collés. Ces pièces de bois sont empilées par un système d’emboitement longitudinal formant des murs porteurs, se croisent à mi-bois dans les angles en vue de rigidifier et contreventer la construction.

Étanchéité: chaque pièce de bois est traitée en usine en fonction des risques biologiques et de l’exposition à l’intempérie. Au même titre, les emboitements sont pensés en vue d’éviter l’entrée et la stagnation des eaux pluviales.

Étanchéité à l’air et vapeur d’eau interne: a chaque zone d’emboitement,


un feutre en fibre lin ou une bande imperméable assure l’étanchéité à l’air entre chaque pièce de la construction. Le bois, de par ses caractéristiques isolantes, évite la création de point de rosée néfaste à la pérennité de l’édifice.

La vapeur d’eau présente à l’intérieur du bâtiment est régulée grâce aux propriétés hygroscopiques du bois.

Isolation: le bois empilé est naturellement isolant; un complément d’isolation peut être éventuellement appliqué selon le type de climat, en extérieur (ITE) ou en intérieur (ITI).

Le revêtement extérieur: les rondins et les madriers sont généralement laissés visibles en partie extérieure avec possibilité d’application d’une lasure extérieure perspirante.

Le revêtement intérieur : tout comme en partie extérieure, les rondins et les madriers sont généralement laissés visibles en partie intérieure avec possibilité d’application d’un vernis perspirant. Un lambris ou d’autres matériaux, tels que le plâtre, la pierre, … peuvent être appliqués en finition.

Maison à La Coruña

Nous pourrions être en Californie ou au Canada, mais cette somptueuse maison en bois est située dans le nord de la Galice. Délicieusement intégrée dans un jardin avec une grande

Partager
Maison d’exposition

Welcome est le premier mot que le visiteur trouvera chez Rusticasa. L’accueil se fait dans cette maison modèle, décorée de façon simple mais accueillante. Sa construction est le résultat d’une

Partager
Maison rustique à Ponte de Vagos

La rusticité dans toute sa splendeur. Le modèle Rustica est l’un des modèles de RUSTICASA®. les plus populaires. Avec près de 280m2, plus qu’une maison, c’est un authentique manoir qui

Partager

Vous avez aimé ?

Désolé que vous n'ayez pas aimé !

Laissez-nous améliorer cela!

Dites-nous comment nous pouvons améliorer cela?